Mélanie Patris

Mélanie Patris

Quatorze janvier mille neuf cent septante-sept

Vendredi 15 février 2013.

 

Quatorze janvier mille neuf cent septante-sept, 2h du matin certainement un peu avant.

Je sais. Il est temps.

Le voyage a commencé.

Celui qui m’emmène malgré moi sur la route.

Les secousses sont là. Elles m’obligent à avancer.

Peut-être qu’une fois dehors, j’aurai tout oublié.  Qui sait ?

Je progresse.  Je me laisse aller dans ces mouvements d’ondulation.

Mon corps est trituré dans tout les sens, mais cela n’est pas douloureux ni désagréable.

Je peux déjà ouvrir les yeux même si en réalité je n’y vois pas grand chose.

Ici, il fait chaud. Je ne sais pas comment cela sera dehors, mais de toute façon, je n’ai pas le choix. Je dois y aller. Avancer. Oser. 



13/03/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres